la compagnie

Le concept du Brussels Ballet est large: créer une compagnie néo-classique belge capable de rivaliser avec les plus grandes troupes internationales mais surtout de (re)créer à Bruxelles une école de danse. “The Brussels Ballet souhaite installer un leadership d’image, en se positionnant désormais par rapport à des compagnies néo-classiques internationales et non plus par rapport aux autres compagnies belges, qui proposent généralement des créations en danse contemporaine, et surtout en montrant à l’étranger qu’une nouvelle école de danse basée à Bruxelles peut, elle aussi, produire d’excellents danseurs”, déclare David Sonnenbluck.

Il faut dire que depuis le départ, un peu forcé, de Maurice Béjart, la Belgique qui danse se sentait quelque peu orpheline. Vide immense que les compagnies de danse contemporaine n’ont pas su combler totalement. The Brussels Ballet, placée sous la direction artistique de David Sonnenbluck – ancien prodige de Béjart et chorégraphe reconnu - souhaite donc affirmer son leadership dans un style revenu à la mode et en pleine expansion, le ballet néo-classique, et écrit ainsi une nouvelle page de sa riche histoire.

The Brussels Ballet compte aujourd’hui une vingtaine de danseurs venus d’horizons différents sous la direction de David Sonnenbluck. Tous de formation classique, ils sont issus de compagnies réputées : la compagnie de Maurice Béjart, le Ballet des Flandres, le Ballet Royal de Wallonie, le Ballet National de Norvège, l’Opéra Royal de Liège, le Ballet National de Cuba, le Boston Ballet, l’American Ballet Theater... David Sonnenbluck a su mettre en évidence la personnalité de chacun d’entre-eux et ce, en parfaite harmonie. Le chorégraphe, toujours à la recherche de l’esthétisme, travaille en poussant ses danseurs au maximum de leurs possibilités physiques. Depuis 1990, David Sonnenbluck crée ses mondes rêvés. Ils s’épanouissent dans un grand dépouillement pour éclore en dessins épurés.

Le chorégraphe, en constante quête du beau, fait s’unir intimement le visuel et le musical pour proposer au regard et à l’oreille un plaisir total. Chez David Sonnenbluck, la sensualité traverse le danseur par tout le corps, l’expression des sentiments passe par sa chair. Le corps évolue avec une énergie qui doit pouvoir être ressentie physiquement par le spectateur. Un rythme effréné parcourt les chorégraphies comme si David Sonnenbluck n’avait de cesse de combler les sens et provoquer les émotions de son public. Tâche infinie qui promet de faire rêver encore et encore...